DISCOURS DE LA MINISTRE DES SPORTS

” – Premier défi : donner aux Français de la fierté : c’est ce que j’entends par une « France qui rayonne ». Performance, développement économique, diplomatie sportive (…).

–  Deuxième défi : répondre à la demande de transparence et de démocratie : c’est la « France éthique ». (…)

–  Troisième défi : insuffler une culture du sport et assurer l’égalité des chances dans la pratique. C’est l’axe « La France qui bouge » de ma feuille de route.

Faire en sorte de couvrir les zones blanches du sport, ces territoires dépourvus de tout équipement sportif et de tout club.

Permettre aux personnes handicapées de s’approprier leur corps dans l’effort sportif.

Faire en sorte que les femmes jamais ne se sentent empêchées. Que dans les écoles, les universités, les entreprises, les administrations, les prisons même, le sport deviennent une évidence.

–  Quatrième et dernier défi : celui de la santé. Nous devons œuvrer à une « France en pleine forme ».

C’est aujourd’hui un ressort majeur de la pratique sportive, une préoccupation croissante des citoyens, et surtout un enjeu primordial de santé publique.

Nous devons trouver les voies et moyens d’inciter les personnes sédentaires à pratiquer d’abord un peu, puis qui sait, beaucoup ou passionnément, grâce à une offre adaptée, une offre qui ne dissuade pas avant même d’avoir commencé.”