En quête de sensations fortes dans la salle de boxe ? Alors la Boxe Américaine est faite pour vous !

Possédant des règles bien différentes de la Boxe Anglaise, de la Boxe Française (savate) et du Muaythaï (boxe thaïlandaise), le sport typiquement américain met avant tout l’accent sur le rapprochement physique entre les deux boxeurs.

Le contact proche y est non seulement autorisé mais encouragé : les compétiteurs doivent donc faire preuve de force et de concentration pour frapper efficacement.

Le contact y est total, contrairement à d’autres sports « semi-contact » ou « limited-contact » (contact restreint).

Puisque le KO est autorisé et que les pratiquants peuvent aussi bien se percuter entre eux mais aussi avec des objets divers présents dans le club de boxe, les risques d’infections empêchant la circulation sanguine sont bien plus forts que dans d’autres sports de combat amateur.

Avant de se lancer dans le combat libre ou le MMA (Mixed Martial Arts), il faudra donc non seulement s’accorder une bonne préparation physique, mais aussi s’attendre à prendre quelques coups pouvant mettre en danger sa santé.

Ce sont durant les années 1960 que les Américains se découvrent une passion pour les arts martiaux divers.

Les habitants, curieux de voir cette pratique de leurs yeux, se mettent rapidement à organiser des tournois de boxe pour observer la technique du combat boxe de plus près. Mais on est encore loin de la boxe full contact : les arts martiaux, et plus particulièrement le karaté, se déroulent sans contact et donc sans risque majeur pour les participants.

La première idée de débuter l’art martial avec contact vient notamment du célèbre acteur Bruce Lee, qui encourage le combat réel avec protège tibias, casque de boxe et biensur, les fameux gants de boxe !

Les Etats-Unis est donc le berceau de la boxe en full-contact, le pays ayant fait naître des stars incontestées de la boxe, du Free-Fight ou du Kickboxing : 

  • Mike Tyson,
  • Floyd Mayweather,
  • Joe Lewis,
  • Mohamed Ali,etc.

Dans les années 70, les journalistes commencent à utiliser le terme de « boxe américaine » ou de boxe « full contact » pour désigner le récent phénomène du combat rapproché. Les plus grands sportifs se prennent d’affection pour la boxe en full-contact, aimant la sensation de liberté qu’elle offrait !

Les combats étant de plus en plus regardés et commentés par les Américains, le monde entier commence à s’intéresser à ce sport. Il faudra attendre le milieu des années 70 pour que d’autres pays adoptent le karaté américain, soit l’ancêtre de la Boxe Américaine, puis le Kickboxing en tant que sports officiels au bout de quelques années.

La Boxe Américaine n’a, depuis les années 70, eu aucun mal à se faire une place dans le cercle des arts martiaux plébiscités à l’international et est régulièrement mise en scène dans les nombreux tournois mondiaux de combat rapproché !

En France, la Boxe Américaine est bien plus encadrée que le combat de MMA classique ou tout autre sport de free-fight : l’objectif est d’éviter tout risque de blessure grave pour le boxeur.

Une condition physique exemplaire est exigée pour pouvoir éviter un coup de poing ou un coup de pied asséné par son adversaire. La Boxe Américaine est donc bien loin d’être une boxe amateure : on la pratique en général après quelques années de sport de combat intensif.

Reprenant les codes de la Boxe Anglaise (coups de poing autorisés) et des arts martiaux classiques (coups de pied autorisés), la Boxe Américaine se concentre sur la tête, sur le torse et sur les pieds, qui sont des cibles admissibles.

Néanmoins, le sport de combat interdit de nombreuses pratiques :

  • Saisir un adversaire,
  • Attaquer un adversaire qui se trouve déjà au sol,
  • Continuer à se battre après le « stop » de l’arbitre,
  • Attaquer toute partie du corps non mentionnée dans le règlement,
  • Donner des coups autres que les coups de poings et les coups de pieds,
  • Tourner le dos à l’adversaire,
  • Soulever ou lancer son adversaire,
  • Attaquer un boxeur pris dans les cordes du ring, etc.

Pour débuter un apprentissage de Boxe Américaine, il faudra donc prendre soin de bien suivre les règles imposées sous peine de sanctions fortes. Avertissement, pertes de points, annulation du match ou même exclusion du club de sport sont à prévoir en cas de transgression du règlement officiel.