Kick Boxing

Un sport de combat né à Tokyo. Ce sport de combat pieds – poings est né au Japon après les jeux Olympiques de Tokyo en 1964 avec le coup de genoux direct (sans saisie).

Le Kick-Boxing nécessite une maîtrise totale et est reconnu comme un sport à part entière.

Il est validé par une fédération délégataire, la FFKMDA. Représenté par des Equipes de France et pratiqué par une multitude de clubs. Les rencontres sont régies par des catégories de poids et de participants (éducatifs, amateurs, PRO).

Le pratique du Kick-Boxing nécessite un contrôle de soi parfait, une énergie et une concentration colossale. La puissance et parfois la peur ou l’agressivité sont canalisées et maîtrisées. C’est un sport complet où l’on apprend à se dominer et qui donne une image différente du « contact » que l’on peut avoir avec les gens. En combat, l’autre, bien sûr, est perçu comme un adversaire, mais avec respect et l’attention portée à son maximum. Les jeunes d’aujourd’hui ne s’y sont pas trompés et s’enthousiasment pour ce sport.

Du fait que le Kick-Boxing provient de la fusion de deux arts anciens : la boxe anglaise et le karaté kyokushinkai, il apparaît comme un sport du futur, adapté à l’évolution de notre société et au besoin d’expression de notre jeunesse.

Elle y voit un moyen de communication où chacun peut trouver sa place et s’épanouir.

Les différentes définitions des disciplines de Kickboxing sur ring sont :

Le Low-kick (LK)

Le Low Kick est une discipline de kickboxing où l’intention du kickboxeur est de battre son adversaire avec pleine puissance et force. Les coups de pieds et les coups de poings doivent être assénés avec vitesse et détermination, précision, créant un contact solide. Les coups sont autorisés à l’avant et sur le coté de la tête, l’avant et le coté du corps, sur les faces interne et externe de la cuisse, le balayage est également autorisé.
Le combat se déroule dans un ring. L’arbitre est responsable de la sécurité des kickboxeurs, il doit veiller à ce que les règles soient respectées, les juges comptent les techniques autorisées et notent les points sur les feuilles de score.

La recherche de la mise hors combat de l’adversaire n’est pas une finalité.

Le Full Contact ou No Low Kick (FC ou NLK)

Le full contact est une discipline de kickboxing ou l’intention du kickboxeur est de battre son adversaire avec pleine puissance et force.

Les coups de pieds et les coups de poings doivent être assénés avec vitesse et détermination, précision, créant un contact solide. Les coups de pieds et de poings sont autorisés à l’avant et sur le coté de la tête, l’avant et le coté du corps (au dessus de la taille) et le balayage (intérieur/extérieur) est également autorisé.

Le combat se déroule dans un ring. L’arbitre est responsable de la sécurité des kickboxeurs, il doit veiller à ce que les règles soient respectées, les juges comptent les techniques autorisées et notent les points sur les feuilles de score.

La recherche de la mise hors combat de l’adversaire n’est pas une finalité.

Le K1 Rules (K1R)

Le K1 Rules est une discipline de kickboxing où l’intention du kickboxeur est de battre son adversaire avec pleine puissance et force. Les coups de pieds, les coups de poings et les coups de genou doivent être assénés avec vitesse et détermination, précision, créant un contact solide. Les coups sont autorisés à l’avant et sur le coté de la tête, l’avant et le coté du corps, sur les faces interne et externe de la cuisse, le balayage est également autorisé.

Le combat se déroule dans un ring. L’arbitre est responsable de la sécurité des kickboxeurs, il doit veiller à ce que les règles soient respectées, les juges comptent les techniques autorisées et notent les points sur les feuilles de score.

La recherche de la mise hors combat de l’adversaire n’est pas une finalité.

Le corps à corps doit durer moins de 5 secondes, il est permis de tenir son adversaire par le cou avec les deux mains de manière à attaquer avec le genou uniquement. Un seul coup de genou est autorisé par corps à corps.

Il est interdit d’attraper la jambe et d’asséner des coups de poings ou de pieds en même temps

Les coups de poings qui atteignent une zone ciblée autorisée ont la même valeur pour les juges que le genou, la jambe ou toute autre technique dans le répertoire.